Journal d’une famille confinée – Semaine 7

Si je devais qualifier cette nouvelle semaine, j’aurais envie de dire « banale ». Ni super géniale, ni super nulle. Des hauts et des bas mais rien de bien méchant.

La fatigue est toujours là. Les interrogations et les incertitudes aussi. On fait avec et on essaye de faire en sorte que ça ne nous atteigne pas trop.

Ce qui a été le plus compliqué pour nous cette semaine ce sont les angoisses de Marlow. Nous voyons bien qu’il est plus angoissé que d’habitude et même qu’au début du confinement. Il a commencé à se ronger les ongles, à se balancer dans son lit, à ne plus faire ses nuits et à vomir avant chaque coucher. On passe notre temps à lui parler, à le rassurer, à le câliner mais il doit certainement sentir qu’au fond de nous il y a aussi quelques inquiétudes malgré tout. Le creux de la vague que nous avons eu il y a quelques jours a sans doute laissé des traces et il a bien dû voir que nous n’étions pas au top de notre forme non plus. Donc on s’en veut, moi particulièrement.

Je pense aussi que l’annulation/confirmation/annulation/confirmation/annulation de son opération y est pour quelque chose. C’est pas évident pour eux de comprendre ce genre de choses et quand c’est aussi difficile pour les parents, c’est le cercle vicieux. Dans ces conditions, nous avons décidé lâcher prise sur certaines règles, notamment en ce qui concerne les réveils nocturnes. Maintenant, s’il ne va pas bien, c’est direct avec nous. Ca le rassure, il se rendort, nous aussi. Notre sommeil est trop précieux en ce moment. On règlera tout ça après. Tant pis.

Joshua quant à lui n’a pas l’air trop perturbé, c’est même plutôt l’inverse si on constate ses progrès, son assurance et la confiance qu’il gagne chaque jours. Aucun changement à déclarer. On a l’impression qu’il vit sa meilleure vie !

Pas facile tout ça, hein. Pas facile de ne pas se faire trop de soucis pour ses enfants encore plus dans ces moments si particuliers. Mes questions sur comment ils vivent tout cela, sur ce qui va rester, sur comment cela va les conditionner pour le futur (ou pas), subsistent. Mais quand je vois Marlow justement qui nous amène nos masques pour sortir, qui demande à mettre le sien… ça me fait profondément de la peine ! 2 ans 1/2 c’est l’âge de l’insouciance normalement ! C’est pas l’âge auquel il faut avoir le réflex de mettre un masque ! Je trouve que Joshua & Marlow, comme d’autres enfants, on déjà eu tellement de soucis, ont déjà connu tellement de moments qu’ils n’auraient jamais dû vivre depuis leur naissance… qu’ajouter celui-ci est un peu le coup de grâce, au moment où tout commençait à rentrer dans l’ordre petit à petit. Heureusement qu’ils ne le vivent pas de la sorte. Nous faisons tout pour détourner cette réalité et faire de la vie un jeu, même dans les moments les plus difficiles mais parfois la réalité, la fatigue, la peur, reprennent le dessus.

Heureusement que nous sommes bien accompagnés même confinés. Même si cette semaine, j’ai eu la sensation que c’était un peu trop, au point où trop de conseils, trop de bienveillance pouvait avoir l’effet inverse pour celui qui les reçoit. Parfois à tellement vouloir bien faire et à écouter tous les conseils, c’est trop de pression. Effectivement, je ne suis pas éducatrice spécialisée, je suis une maman ! On se remet donc, encore, en question et on continue son apprentissage du lâcher prise. On opte pour l’option « à prendre et à laisser » sinon on ne tient pas !

Vous l’aurez compris, cette semaine, pas mal d’interrogations autour des garçons et sur le fait de se faire confiance en tant que parents surtout dans ce genre de situation. Si vous êtes dans cette situation, n’hésitez pas à vous faire connaître, on se sentira moins seuls 😉

La semaine prochaine nous serons à l’aube du déconfinement. Une grande étape, que chacun va interpréter et vivre différemment, en attendant, vous allez devoir manger cette semaine donc voici quelques nouvelles idées de menu !

Lundi midi : Restes de la semaine passée

Lundi soir : Tomates farcies végétale

Mardi midi : Salade de lentilles, pois chiche, carottesrâpées, maïs, oeufs durs

Mardi soir : Jardinière de légumes + cuisse de poulet (et steak végétal pour Max)

Mercredi midi : Souris d’agneau + épinards (+ restes pour Max)

Mercredi soir : Burger maison + frites

Jeudi midi : Pâtes au pesto

Jeudi soir : Endives + brochettes de boeuf (et steak végétal pour Max)

Vendredi midi : Aubergines permiggiana

Vendredi soir : Jardinière de légumes + saucisses végétales

Samedi midi : Pizza aubergines + champignon + mozza

Samedi soir : Septime à la maison

Dimanche midi : Chili sin carne + riz

Dimanche soir : Purée de pomme de terre + steak végétal

Sinon cette semaine pour mon moral, je me suis fais 2 petits cadeaux. C’est vraiment pas grand chose mais ça fait du bien tout comme notre dîner au Septime à la maison qui a été plus que réconfortant ! Des petites attentions personnelles qui permettent d’illuminer un peu nos journées ! Vous aussi vous vous êtes fait des petits cadeaux pendant ce confinement ?! ou bien vous avez serré la vis (par obligation ou par choix) ?!

Je finirais ce résumé de la semaine par deux notions dont j’ai entendu parlé aujourd’hui au journal qui me parlent beaucoup. La notion d’incertitude que l’on peut au final réussir à supporter et à gérer (chacun sa technique : vivre au jour le jour, se créer de nouveaux projets, etc…) et la notion de confiance qui est un peu entamée à l’heure actuelle par les différents sons de cloches que nous avons et qui nous font donc nous poser pas mal de question sur l’avenir et qui est donc là plus difficile à gérer. Bref, je ne sais pas si mes propos sont clairs mais c’est à peu près ce qui résonne en nous. Nous apprenons à vivre avec l’incertitude en changeant nos habitudes et en prenant en compte que cette incertitude est notre nouveau quotidien en revanche, nous avons peu confiance en ce qui nous est expliqué, exposé. L’incertitude est claire, la confiance ne l’est pas !

Sur ces pensées philosophique, comment allez-vous ?

On vous embrasse, prenez soin de vous !

 

  • Partager sur Tumblr
1lecteur a aimé cet article

2 commentaires

  • Avatar

    Vos mots résonnent juste ! Augustin nous parle beaucoup du TGV pour aller chez ses grands-parents, de prendre le bus… On sent aussi que ses grands-parents lui manquent. On lui explique avec des mots simples les contraintes actuelles mais je trouve ça en effet un peu injuste que notre petit bout de 2 ans et quelques soit confronté à ça.

    On a assoupli les règles ici aussi, et on en avait tous besoin. Pas de souci de sommeil à déclarer ici, mais on sent un petit ras le bol et “je tourne en rond” chez Augustin….
    Si on rajoute à ça les fluctuations d’humeur, pas simple de ne pas trop culpabiliser en tant que parent ! J’essaie de me rappeler qu’on fait de notre mieux, que nous sommes humains et que nous ne pouvons hélas pas tout leur épargner (mais je crois que ça vous le savez bien mieux que moi).

    L’incertitude on vit plutôt bien avec, mais la confiance là c’est clair qu’elle n’est pas au rdv .
    Allez bon courage pour la semaine qui s’annonce !

  • Avatar

    J’aime tant vous lire chaque semaine. Ce n’est pas simple cette période mais nos petits loups sont forts <3
    Pour ma part j'écoute de moins en moins ce qui se dit et surtout j'arrête d'essayer d'avoir mon propre avis, qui me demande trop de temps de cerveau disponible et me stresse plus qu'autre chose. Cette semaine, avec un moment familial qui va être difficile à passer, je veux juste débrancher mon cerveau et ne pas me rajouter du stress inutile. Je n'ai pas envie de me dire qu'il faut faire confiance ni totalement envie de la perdre. Bref encore une bonne dose de contradictions !
    Bonne semaine à tous les 4 !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

‹ Retour