Joshua & Marlow : naissance d’une complicité !

Vous nous sollicitez régulièrement avec des questions sur la relation que Joshua et Marlow, ont. Nous nous sommes dis que nous allions vous faire un article pour vous raconter tout cela plus en détail car il y ont connu pas mal d’étapes dans leur relation.

Avant de commencer, nous tenons à vous préciser et à vous rappeler que ce que nous allons dire ici n’engage que Max, moi et les garçons et que nous imaginons que c’est différent partout. C’est un témoignage et non parole d’évangile sur le développement d’une relation entre jumeaux.

Leur relation a commencé in utero. On ne sait pas trop trop ce qu’ils se sont dit là dedans et ce qu’ils s’en souviennent mais tout commence dans cette mini coloc’ ! Durant 6 mois, Marlow a quasiment toujours été en transverse et Joshua dans un coin à gauche. Il prenait ce qu’il restait de place, bien au chaud ! Nous étions loin de nous douter que leur place et leur comportement in utero serait prolongée après la naissance !

La naissance, parlons-en ! Ceux qui nous suivent ici depuis un moment savent qu’elle n’a pas été celle espérée. Joshua & Marlow, après avoir été expulsés avec perte et fracas de leur première maison, ont été tout de suite séparés. Chacun dans sa couveuse, chacun dans son box de réa, chacun dans sa chambre. Pendant 77 jours, ils n’ont eu aucun contacts physiques. Au début nous n’avions pas trop de questions par rapport à cela, peut-être n’avions nous pas encore réalisé que nous en avions deux puisque nous ne les avions jamais vu tous les deux ensemble (sauf Max quelques minutes mais certainement pas assez pour le mesurer). Nous passions de l’un à l’autre, en changeant de chambre, si bien que cette séparation ne nous a pas permis de bien réaliser ce que ça faisait d’avoir deux bébés en même temps 😀 En revanche, on aime à penser que leur connexion mentale était plus forte que tout. Généralement, quand l’un n’allait pas super, l’autre n’allait pas super (des bonnes journées celles-là 😉) et inversement (heureusement) ! Jusqu’au jour où ils se sont retrouvé et où ils ont globalement commencé à être un véritable soutien l’un pour l’autre. Les retrouvailles ont été assez épiques. Plusieurs fois repoussées dans un premier temps car l’état de Joshua ne le permettait pas, le jour où ils ont été mis dans le même lit, nous nous en souviendront toute notre vie ! Des hurlements à l’instant où ils ont été posés tous les deux. On s’est dit que c’était mal barré ah ah et qu’il ne fallait surtout pas que ce soit prémonitoire de l’après. Il y a fort à parier que le mois supplémentaire de Marlow aux côtés de son frère à l’hôpital, ne soit pas un hasard 😉 on aime à penser qu’il a tout fait pour rester à ses côtés autant qu’il le pouvait ! Ce type de situation entre jumeaux n’est pas rare en néonatalogie selon l’expérience des infirmières…C’est dingue la vie !

Une fois rentrés à la maison, les garçons avaient 5 mois, s’en est suivi de looooongs mois d’indifférence totale l’un pour l’autre si bien que nous nous posions pas mal de questions avec en ligne de mire LA question à 1000 balles : est-ce que leur séparation à la naissance, avait cassé quelque chose dans leur relation et leurs liens de frères ?! Nous nous sommes aussi demandé si Marlow en voulait à Joshua d’avoir eu des difficultés et d’avoir été une des « causes »  de cette naissance prématurée.

Marlow suivait Joshua dans tous ses rendez-vous et inversement. Ils ont longtemps entendus parler de nos inquiétudes de développement surtout pour Joshua. Marlow avait la place de celui à qui nous disions « Mon petit chat, toi tu vas te mettre là, tu vas nous regarder, on doit s’occuper de ton frère », il s’exécutait et avait a plupart du temps, un très grand rôle dans le suivi de Joshua, celui de le stimuler. Quand les choses se sont apaisées, naturellement nous avons vu le comportement de Marlow évoluer. Il reprenait sa place. Bien entendu, même si certaines semaines en fonction du nombre de rendez-vous il était difficile de compenser l’attention apportée à l’un plus qu’à un autre, nous étions vigilants à essayer d’accorder autant de temps à chacun. C’était d’ailleurs une période pas facile pour nous (et principalement pour moi) à ce niveau car nous avons été rongés par la culpabilité.

Petit à petit Joshua est donc sorti de sa chrysalide et Marlow a repris sa place. Leur relation et les interactions commencent mais rien de bien fou non plus … et toujours l’inquiétude que leur début de vie ai cassé quelque chose. Avant 1 an, quasiment le néant. On se demandait presque s’ils savaient qu’ils étaient deux ah ah. Entre 1 et 2 ans, ça a évolué trèèèèès lentement mais sûrement notamment grâce aux progrès de Joshua et à sa « rééducation » en interactions avec le monde qui l’entoure. Nous avons commencé à voir des moments de complicité entre eux deux. C’est vers l’âge de deux ans qu’ils ont commencé à comprendre qu’ils étaient deux et depuis, chaque jour qui passe on voit leur relation évoluer. C’est assez incroyable d’ailleurs. C’était donc ça la magie de la gémellité ? Aujourd’hui ils ont bien compris qu’ils étaient deux. Ils se réclament l’un et l’autre quand ils ne sont pas dans la même pièce. Ils ne peuvent pas d’endormir sans se faire un bisou et se dire au revoir.  Ils s’imitent constamment dans la mignonnerie et dans la bêtise. Ils se font des démonstrations d’amour avec des bisous et des câlins très régulièrement dans la journée. Ils ont chacun leur personnalité ça c’est sûr. Ils n’ont pas la même approche, la même méthode, les mêmes démonstrations, les mêmes gestes. Mais ils ont un amour l’un pour l’autre qui est extrêmement émouvant et touchant. Aujourd’hui nous sommes complètement rassurés sur leurs liens, sur l’amour qu’ils se portent et sur le fait qu’ils seront toujours là l’un pour l’autre. Joshua a mis un peu plus de temps à faire des démonstrations d’affection mais aujourd’hui elles sont bien là et elles en sont d’autant plus belles. Aujourd’hui Marlow a repris la place qu’il avait quand il était dans mon ventre, finalement, à occuper l’espace, en transverse et Joshua reste plus discret mais non moins actif et acteur de cette magnifique relation.

Je sais qu’il y a des parents de jumeaux qui nous suivent ici. Je ne sais pas si vous vous retrouvez dans l’ascension vers la complicité de vos jumeaux. Je ne sais pas si vous avez eu ou avez encore des doutes quant à leur complicité. Peut-être que leur début de vie a ralenti un peu les choses mais les liens qu’ils ont sont bels et bien là pour notre plus grand bonheur. N’hésitez pas à témoigner en commentaire de cet article car nous avons très peu de retour d’autres parents de jumeaux !

  • Partager sur Tumblr
1lecteur a aimé cet article

3 commentaires

  • Avatar

    Nous les filles sont nées un peu prema (35+5) mais pas besoin de couveuse ni rien, nous n’avons jamais été séparées toutes les 3. A la maternité elles dormaient dans le même berceau, bien serrées comme dans mon ventre ! À la maison, elles avaient chacune leur couffin mais la journée elles faisaient des siestes ensemble. On sentait qu’elles avaient besoin de temps où elles se sentaient, touchaient etc. Les vraies interactions entre elles ont dû commencer vers 3mois 1/2, et là à un an elles sont très complices, jouent beaucoup ensemble, s’imitent…

    • Avatar

      Salut Julia. Je comprends assez bien les sentiments que tu décris dans ton article. Moi même maman de jumelles nées préma (32 semaines) avec la séparation des couveuses (lune en réa l’autre soin intensif a leur naissance). Elles ont maintenant 14 mois et pleines d’énergies. La complicité s’installe et est visible particulièrement en ce moment pendant le confinement. Finalement la crèche avec tous ces autres enfants les tenaient un peu éloignées. Comme quoi ça a du bon. J’ai un peu hâte que leur rapprochement s’affirme un peu plus comme par exemple savoir jouer ensemble ça nous ferait gagner en tranquillité hahaha
      En tout cas je suis vos histoires du quotidien sur insta et ca me fait du bien de pas se sentir seule dans ce cas là. Bon courage et merci pour ton partage d’expérience.

  • Avatar

    Je n’ai pas de témoignage, juste envie de vous dire à quel point cet article débordant d’amour m’émeut !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

‹ Retour